UNE MAISON : LE BONHEUR DE LA TERRASSE

« Un riad au cœur de Colmar ». Voici comment Marylin Girardin décrit la terrasse de la Maison des Têtes.

Et c’est vrai qu’elle a tout du petit coin de paradis. Hébergée dans la cour intérieure de la Maison, elle résonne du chant des oiseaux et accueille généreusement les rayons du soleil. Au sol, de petits pavés entrelacés, des tables et de belles assises, une vigne vierge rampant sur une tonnelle de laquelle s’échappent luminaires stylisés et suspensions en bois.

La terrasse de la Maison des Têtes est une parenthèse hors du temps, ici les heures s’égrènent plus doucement. Les clients de l’hôtel viennent y prendre leurs repas, en apprécier la quiétude, savourer les pages d’un roman à l’ombre du berceau de vigne. Rendez-vous incontournable pour qui séjourne à la Maison des Têtes, elle donne le ton. Celui de la tranquillité, du luxe discret et de l’harmonie. Sur les rebords des fenêtres du restaurant, en périphérie de la terrasse, de belles fleurs blanches s’épanouissent généreusement faisant écho au nappage immaculé des tables. Dans les grands pots de terre, ce sont les herbes aromatiques qui libèrent leur parfum végétal. Première approche de la Maison, la terrasse est une invitation à en découvrir davantage : la généreuse cuisine de famille de la brasserie ou la douceur des chambres de l’hôtel.

Le premier pas.